Fedora 16 « Verne » est disponible

Logo de FedoraLa communauté du projet Fedora soutenue et financée par la société Red Hat vient d’annoncer la sortie et la disponibilité de la dernière version de sa distribution Linux très réputée.

Au contraire d’autres distributions, la version 16 « Verne » de Fedora va de l’avant en proposant le bureau GNOME dans sa version 3.2, le noyau Linux 3.1, le chargeur de démarrage GRUB2, le navigateur Firefox 7.01 et encore de nombreuses autres nouveautés perceptibles et significatives pour l’utilisateur, le développeur ou l’administrateur système.

La page du Wiki de Fedora consacrée à l’annonce pointe notamment (avec des références au célèbre écrivain de science-fiction Jules Verne)  :

Pour les utilisateurs de bureau  « Un voyage au centre du bureau » :

  • GNOME 3.2, la dernière mise à jour de l’environnement de bureau très populaire, apportant de nouvelles fonctionnalités, notamment :
    • un nouveau panneau dans les paramètres système, consacré aux « comptes en ligne », fournissant un point central pour la gestion des comptes en ligne comme Google, Facebook, etc
    • Une nouvelle application de gestion des contacts intégrée à Empathy et Evolution, reliée au nouveaux paramètres systèmes mentionnés ci-dessus
    • Une nouvelle application de gestion des documents proposant une alternative plus simple que la gestion traditionnelle des fichiers, utilisable pour des documents locaux et « dans les nuages » (cloud)
  • KDE 4.7 , la version la plus récente de l’environnement de bureau KDE riche en fonctionnalités, apportant des mises à jour importantes, notamment:
    • DigiKam 2.0 qui ajoute la détection et la reconnaissance de visage, la géolocalisation et plus encore
    • Une mise à jour du gestionnaire de fenêtres et des plasmoïdes (KWin) qui rend KDE plus adapté pour les appareils mobiles, et ajoute également des améliorations pour l’utilisateur « au bureau »
    • Un fenêtre de dialogue lors de l’arrêt qui permet aux utilisateurs utilisant plusieurs systèmes d’exploitation de sélectionner l’OS de démarrage suivant

Pour les développeurs « Vingt mille lignes en C » :

  • Perl 5.14 , une nouvelle version de Perl, apportant de nombreuses améliorations, y compris le support Unicode 6.0
  • Des Plugins Python étendant GCC avec Python 2 et 3
  • D2 : Fedora 16 est la première distribution Linux à proposer la nouvelle version de D, un langage de programmation de systèmes combinant la puissance et les performances élevées de C et C + + avec la productivité du programmeur des langages modernes tels que Ruby et Python

Pour les administrateurs système « Le tour du monde en quatre-vingts colonnes » :

  • Grub2 : un bond en avant permettant une meilleure configuration des options et un meilleur support des architectures non-x86
  • Un nouveau système de numérotation des comptes (ID) : Fedora 16 fait débuter les ID utilisateurs à 1000, offrant plus de place pour les comptes du système et améliorant l’interopérabilité avec d’autres distributions Linux qui adoptent le même choix
  • Chrony : Chrony fournit un client Network Time Protocol (NTP) et des éléments serveurs plus tolérants aux horloges instables et aux connexions Internet non permanentes
  • ext4 : Fedora 16 utilise le pilote ext4 pour monter des systèmes de fichiers ext2 et ext3, en réduisant la taille du code du noyau
  • Amélioration des outils de virtualisation :
    • Fedora 16 apporte des améliorations aux réseaux virtuels, ce qui rend plus facile les grands déploiements
    • L’inspection d’invités par virt-manager, un outil unique à Fedora permettant l’accès en lecture seule aux systèmes de fichiers invités, aux applications et à la base de registre Windows
    • Fedora 16 propose le verrouillage des disques virtuels afin d’éviter une utilisation simultanée du disque par plusieurs machines virtuelles
  • De nombreuses nouveautés sur le « cloud » :
    • Aeolus, une plate-forme entre Cloud pour l’Infrastructure-as-a-Service (IaaS), qui se compose d’une interface utilisateur basée sur le Web et d’outils pour la gestion « des nuages »
    • OpenStack, une autre plateforme IaaS, qui est une collection de services pour la mise en place et l’exploitation d’une infrastructure de clacul et de stockage « en nuage »
    • Pacemaker-Cloud, qui offre une haute disponibilité de services applicatifs en environnement « cloud »
    • HekaFS, une version « cloud-ready » de glusterfs, étendant le système de fichiers pour s’adapter à un fournisseur « cloud », en ajoutant une authentification et une autorisation forte, le chiffrement et la localisation multiple

A noter : le système de fichier Btrfs n’est finalement pas encore proposé par défaut, mais peut être choisi lors de l’installation.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Fedora 16 "Verne" est disponible, 5.0 out of 5 based on 3 ratings
Ce contenu a été publié dans news, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Fedora 16 « Verne » est disponible

  1. burgilol dit :

    Vu sur le web : ce post assez complet sur la sortie et la description de Fedora 16 :
    http://cquad.dyndns.org/2011/11/09/fedora-16-est-sortie-le-08112011/

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Les commentaires sont fermés.